Assemblée Générale du MAP-EPI 2021
Contacts et référents
LE MAP-EPI a déménagé !
Nos fondements
Nos structures
Notre Programme
nos missions

1 articles.

Des nouvelles du CA !

1 articles.

Vous retrouvez ici un résumé des sujets abordés lors des réunions bimensuelles des (...)

La Saint Eloi

10 articles.

Le conseil de la St Eloi, c’est notre fête et nous en profitons pour faire ensemble le point sur (...)

Lutte pour le Climat

1 articles.

Dans le cadre de la nouvelle Politique Agricole Commune, le parlement wallon auditionne le MAP (...)

S.P.G.

8 articles.

Systeme Participatif de Garantie, l’intérêt et la richesse des échanges ont permis de donner des (...)

Droits des paysans

6 articles.

Pour des droits sociaux et économiques ; des droits aux paysans.

Glyphosate

4 articles.

Accès à la terre

9 articles.

Plus qu’un droit, l’accès à la terre est un besoin, et encore plus pour les paysanNEs.

Qualité

4 articles.

La Petite Foire

7 articles.

Notre événement annuel par contraste avec la grande foire agricole de Libramont

Semences

1 articles.

Nos positions sur les semences et leur libre reproduction et circulation

Filière Lait

12 articles.

Groupe de travail autour de la crise laitière

VIA CAMPESINA

9 articles.

Quelques soient les frontières qui nous séparent... L’union fait la force.

SPAP

8 articles.

Symposium Populaire pour une Agriculture Paysanne. les signaux d’alarme sont au rouge quand à la (...)

jesuispaysan

17 articles.

L’action "je suis paysanNE" lancée en 2015 avec l’affaire du Herve, est devenue un cri de (...)

Filière pain

1 articles.

Car le pain est plus qu’un grand carré vendu dans les supermarchés

TTIP

1 articles.

Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement

Agroécologie

1 articles.

Groupe de réflexion autour de l’écologie et la société. Les alternatives que l’on peut, ensemble, (...)

17 avril

1 articles.

Journée Internationale des Luttes paysannes

De paysan à paysan : P2P !

Présentation du Centre de formation du Mouvement d’Action Paysanne.

Des formations sur une thématique spécifique de l’agriculture paysanne.

Une immersion dans la vie paysanne au quotidien Vivez une saison entière d’agriculture dans une (...)

Le parcours EPICREA

1 articles.

Un parcours complet d’accompagnement vers votre installation en agriculture (...)

Journée des luttes paysannes
Organigramme
Actions collectives

17 articles.

Le MAP et ses membres participent régulièrement à des actions réunissant plusieurs associations (...)

Actions du MAP

5 articles.

Durabilité et pauvreté : mieux appréhender les enjeux

Durabilité et pauvreté : mieux appréhender les enjeux

1er octobre 2020 par Cécile de Schoutheete.
Partagez sur vos réseaux

Associations 21, Mouvement Luttes Solidarités Travail et ATD Quart Monde ont organisé le 21 septembre dernier le « Forum Durabilité Pauvreté ». Cet événement avait pour objectif de revenir sur le Rapport Durabilité et pauvreté , publié en décembre 2019 par le Service Interfédéral de Lutte contre la pauvreté. Ce fut l’occasion de (re)découvrir comment les enjeux environnementaux sont perçus et vécus par les personnes en situation de pauvreté. Quelques points marquant, avec un focus sur l’énergie…

La méthode de rédaction de ce rapport (comme celle des 9 éditions précédentes) mérite d’être soulignée. Il est le fruit de concertations approfondies entre des associations dans lesquelles des personnes pauvres se reconnaissent, des CPAS, des interlocuteurs sociaux, des professionnels de divers secteurs, des administrations… « Au total, ce sont 147 organisations et 247 personnes qui ont contribué à l’élaboration du présent Rapport » (p.9https://www.iew.be/durabilite-et-pa... 1). Plus qu’un rapport sur la pauvreté, c’est donc un rapport écrit avec les personnes en situation de pauvreté et qui fournit de nombreuses recommandations transversales et thématiques.

On retiendra l’intérêt des personnes en situation de pauvreté pour les enjeux de durabilité et leur volonté de contribuer au débat sur l’avenir de notre planète. « On entend souvent dire que les personnes en situation de pauvreté ne se préoccupent pas de durabilité, qu’elles essayent toutes de survivre et que cela en reste là. C’est absolument faux ! Nous devons revendiquer notre place dans ce débat et y apporter notre contribution. Nous savons en effet à quoi conduit le modèle de croissance actuel, car nous en subissons les conséquences et nous en souffrons. Nous devons faire comprendre cela, car on nous considère seulement comme des gens qui n’apportent rien et qui coûtent cher à la société » (p. 7)

Le rapport met également en lumière les situations difficiles et injustes vécues par bon nombre de nos concitoyens. 16,4 % de la population belge était exposée à un risque de pauvreté en 2019 (p.15), un chiffre en augmentation. En matière d’énergie, le dernier Baromètre sur la précarité énergétique indique que 21,7 % de ménages belges ont potentiellement été touchés en 2017 par une forme ou l’autre de précarité énergétique. Pour la Wallonie ce chiffre monte à 27,8%, plus d’un Wallon sur quatre, un constat choquant pour un bien de première nécessité. Durant le Forum Durabilité Pauvreté, une militante d’ATD Quart Monde témoigne : « On a besoin de l’énergie pour vivre bien. Tout le monde est concerné. Mais certains ont très dur. Je suis motivée pour défendre ceux qui ont très dur. Par exemple, Fabienne n’a pas pu rester en maison d’accueil. Elle n’a ni électricité ni gaz. Elle ne peut pas cuisiner, pas se chauffer, n’a pas d’eau chaude. Elle n’ose pas se plaindre. L’immeuble serait déclaré insalubre et tout le monde serait expulsé. Ou Cathy qui un problème de gaz dans son logement social. On lui dit que cela ne pourra être réparé que dans deux ans et qu’elle doit laisser la fenêtre ouverte ! Il faut que ces injustices s’arrêtent ! https://www.youtube.com/watch?v=qu6... 2 ».

Le rapport souligne que le mode de vie économe adopté par nécessité par les personnes en situation de pauvreté n’est pas souvent reconnu dans le débat sur la durabilité. Les mesures pour encourager un comportement durable (primes, avantages fiscaux) sont souvent peu accessibles à ces personnes : travaux d’isolation, appareils économes en énergie, panneaux photovoltaïques ou citernes à eau de pluie sont souvent impayables pour elles. Quant aux mesures « pollueur-payeur », celles-ci peuvent renforcer les inégalités sociales en l’absence d’alternatives abordables. « Les mesures prises vont à l’encontre des personnes en situation de pauvreté. Par exemple les vieilles voitures qui ne peuvent plus rouler en ville. Qui roule avec ces voitures ? C’est bien beau de réclamer des changements, mais les personnes en situation de pauvreté n’ont pas la possibilité de s’adapter » (p. 25)

Alors, comment concilier concrètement urgence sociale et urgence environnementale dans l’action publique ? Parmi les multiples solutions à mettre en œuvre, une piste concrète me semble faire particulièrement du sens à l’issu de ce forum : concevoir et évaluer les mesures environnementales, non seulement pour, mais surtout avec les personnes en situation de pauvreté. « La politique devrait considérer les plus vulnérables (les enfants, les personnes âgées, les personnes en situation de pauvreté, …) comme la norme, pour tester son effectivité. Lorsqu’une politique est bénéfique pour ces groupes-là, elle l’est pour tout le monde. « La bonne gouvernance, ça signifie de s’occuper du bien-être de tout le monde, et de ne laisser personne de côté » (p.91)



Rejoignez nous sur :
La ferme-école de Bierleux-Haut

Formation à l’autonomie alimentaire et médicinale au sein d’une petite ferme de polyculture-élevage

+
De paysan à paysan : P2P !

Référentiel-Métier du Promoteur de l’Agroécologie Paysanne

+
Grande marche pour le climat - Back To The Climate - Communiqué de Presse

Grande marche pour le climat ce 10 octobre à Bruxelles

+
Week-end de Mise au Vert 2021

Ensemble pour une reconnaissance du Mouvement

+
'REVUE DE PRESSE' sur la carte