Des politiques étrangères « féministes » qui manquent parfois de cohérence

Des politiques étrangères « féministes » qui manquent parfois de cohérence

1er mars 2021 par Coralie Vos.
Partagez sur vos réseaux

Dans un contexte international à la traîne où s’exprime le rejet à l’encontre des droits des femmes et des filles, certains États ont adopté des politiques étrangères féministes. En 2014, la Suède a lancé le mouvement, suivie par le Canada, la France, le Luxembourg et le Mexique entre 2017 et 2020. Que contiennent ces nouvelles initiatives ? Quels sont leurs points communs et les critiques qui leur sont le plus fréquemment adressées ?

Jusqu’à très récemment, les États et les institutions internationales (...) - Le fil de l’actu / Mexique , Genre, égalités des sexes , France , Canada , Luxembourg , EP > Analyses