Habitat groupé à vocation agricole recherche éleveuse(s)/éleveur(s) pour compléter une petite ferme en traction animale

Habitat groupé à vocation agricole recherche éleveuse(s)/éleveur(s) pour compléter une petite ferme en traction animale

La ferme du Mafa cherche des personnes ayant déjà expériménté (!) un mode de vie paysan et qui cherchent à s’installer durablement

3 avril 2019 par Johanne Scheepmans.
Partagez sur vos réseaux

Situation agricole
Le bâtiment de ferme est entouré de 6 hectares de terres agricoles. Actuellement, elles servent à accueillir un cheval, trois moutons, quelques poules et 3 ruches ainsi qu’à produire du foin pour l’hiver. Elles abritent également un potager familial et 20-25 ares de cultures légumières/céréalières travaillés en traction animale. Une dizaine d’arbres fruitiers ont été plantés il y a quelques années.
La production actuelle sert à l’autonomie du lieu et à approvisionner la table d’hôte de la ferme.
La ferme est à la recherche de personnes ayant déjà expérimenté (!) un mode de vie paysan et qui souhaitent s’installer durablement sur le lieu afin d’y développer un projet nourricier. Ils souhaitent que les valeurs qui nous animent soient partagées, en grande partie, par les porteurs de projets. En d’autres termes, ils souhaitent voir se développer sur le lieu une ferme en polyculture élevage et en traction animale où les produits se terminant en -icide ne sont pas les bienvenus.
L’équilibre culture/élevage actuel sur la ferme les pousse plutôt à rechercher des personnes ayant un projet d’élevage, mais ils sont ouverts à d’autres propositions. Idéalement, ces personnes doivent avoir un attrait pour la traction animale dans la mesure où il est envisagé de se passer de tracteur sur le lieu à moyen terme. La fenaison en traction animale sera expérimentée pour la première fois cette année et ils envisagent l’achat de matériel pour permettre le transport de charges à l’aide du cheval.
La plantation de haie autour des parcelles pour le fourrage et le bois de chauffe est un projet qui a jusqu’à présent été reporté mais qui est toujours bien d’actualité.
Les trois ruches du lieu seraient probablement ravies de l’arrivée d’une personne compétente pour prendre soin d’elles.

État du bâti et question de la propriété
Le bâtiment comporte trois habitations et une partie commune. Actuellement, le bâti appartient à une seule personne, mais celle-ci est disposée à ce que cela change. Elle réfléchit à changer d’habitat sur le lieu ou éventuellement à quitter les lieux si la réalisation du projet le nécessite.
Les terrains appartiennent en parts à peu près égales à la propriétaire du bâtiment, son compagnon et son fils. Des contacts sont en cours avec « Terre en vue » afin de voir si une collaboration est possible.

  • La maison des propriétaires comporte : une grande cuisine/living, 3 chambres, un bureau, une salle de bain, un grenier et une cave.
  • L’ancien gîte comporte : une grande cuisine/living, 3 chambres et une salle de bain et un grand hall d’entrée.
  • Le studio comporte : une cuisine/living, une mezzanine et une salle de bain partagée avec les habitats légers.
  • La partie centrale commune comporte : un atelier au r.d.c et une (très) grande pièce multifonctions avec cuisine équipée à l’étage (réunion, spectacle, dortoir, table d’hôte etc.).
  • En plus des bâtiments, trois roulottes sont actuellement présentes sur le lieu.

Les anciennes dépendances agricoles ayant été rénovées en habitations, il est nécessaire d’envisager de nouvelles constructions pour abriter les animaux, le foin et les machines. Un hangar existe et les fondations pour un second ont été réalisée cet été mais cela reste insuffisant. Actuellement, ils peuvent disposer de hangars situés à 1,5km de la ferme, mais cela ne durera probablement pas éternellement.

Situation géographique et facilités
La ferme est située à Manhay en Ardenne Belge. Bien qu’elle soit isolée et qu’ils n’aient pas de voisins, toutes les commodités se trouvent à 500m (maison communale, poste, banque, épicerie de produits locaux, supermarché, cabinet médical etc.). Un arrêt de bus tout proche permet de se rendre facilement à Liège avec le 1011 (ligne rapide via l’autoroute). Quelques bus permettent aussi de se
rendre dans les communes voisines en période scolaire.

Question énergétique/des ressources
Certains habitants du lieu souhaiteraient avoir une réflexion poussée sur les moyens à mettre en œuvre afin de diminuer la consommation énergétique/de ressources. La démarche de la traction animale va dans ce sens, mais nous aimerions que d’autres thématiques soient abordées (sobriété et indépendance électrique, utilisation de l’eau, la question de la voiture individuelle etc.). Une conscience aiguë de la crise énergétique et environnementale les pousse à vouloir aller dans ce sens.

Habitants du lieu
Marie et Pitou vivent dans l’habitation principale. Marie est la propriétaire du bâtiment et Pitoupossède une partie des terrains. Ils sont en réflexion quant à leur avenir sur le lieu. Ils n’excluent ni une fin de vie ici, ni un départ dans les 2-3 ans. Leur priorité est que le projet agro-écologique sur le lieu prenne forme.
Camille, Simon et leur fille Loane vivent en roulotte. Ils seront encore sur le lieux au moins jusqu’à la fin de l’année mais ne souhaitent pas pour le moment devenir copropriétaires et investir les lieux à long terme. La réflexion continue.
William vit aussi en roulotte et souhaite pouvoir continuer à développer son projet de culture en traction animale et valoriser la production par la table d’hôte. Il aspire à pérenniser sa présence sur le lieu avec une forme quelconque de copropriété et un habitat en dur.
Françoise et Michel occupent actuellement l’ancien gîte suite à un incendie dans leur maison. Ils vivront sur le lieu le temps de pouvoir retrouver leur chez eux. Un préavis de 6mois a été inclue dans leur bail au cas où un porteur de projet agricole se montrait intéressé par l’occupation de cet habitat.
A noter aussi qu’à partir de début mai, le studio sera disponible pour des personnes intéressées par le lieu et ses valeurs afin d’étudier un éventuel investissement futur.

Contacts
fermedumafa@collectifs.net
William : 0495/12.81.64


Documents joints