Contacts et équipe
LE MAP-EPI a déménagé !
Nos fondements
Nos structures
Notre Programme
nos missions

1 articles.

Des nouvelles du CA !

1 articles.

Vous retrouvez ici un résumé des sujets abordés lors des réunions bimensuelles des (...)

La Saint Eloi

9 articles.

Le conseil de la St Eloi, c’est notre fête et nous en profitons pour faire ensemble le point sur (...)

S.P.G.

8 articles.

Systeme Participatif de Garantie, l’intérêt et la richesse des échanges ont permis de donner des (...)

Droits des paysans

6 articles.

Pour des droits sociaux et économiques ; des droits aux paysans.

Glyphosate

4 articles.

Accès à la terre

9 articles.

Plus qu’un droit, l’accès à la terre est un besoin, et encore plus pour les paysanNEs.

Qualité

4 articles.

La Petite Foire

7 articles.

Notre événement annuel par contraste avec la grande foire agricole de Libramont

Semences

1 articles.

Nos positions sur les semences et leur libre reproduction et circulation

Filière Lait

12 articles.

Groupe de travail autour de la crise laitière

VIA CAMPESINA

9 articles.

Quelques soient les frontières qui nous séparent... L’union fait la force.

SPAP

8 articles.

Symposium Populaire pour une Agriculture Paysanne. les signaux d’alarme sont au rouge quand à la (...)

jesuispaysan

17 articles.

L’action "je suis paysanNE" lancée en 2015 avec l’affaire du Herve, est devenue un cri de (...)

Filière pain

1 articles.

Car le pain est plus qu’un grand carré vendu dans les supermarchés

TTIP

1 articles.

Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement

Agroécologie

1 articles.

Groupe de réflexion autour de l’écologie et la société. Les alternatives que l’on peut, ensemble, (...)

17 avril

1 articles.

Journée Internationale des Luttes paysannes

FORMATION - Conservation des légumes et plantes aromatiques

Présentation du Centre de formation du Mouvement d’Action Paysanne.

Des formations sur une thématique spécifique de l’agriculture paysanne.

Une immersion dans la vie paysanne au quotidien Vivez une saison entière d’agriculture dans une (...)

Le parcours EPICREA

1 articles.

Un parcours complet d’accompagnement vers votre installation en agriculture (...)

Affichez-vous "Je suis PaysanNE"
Journée des luttes paysannes
Actions collectives

17 articles.

Le MAP et ses membres participent régulièrement à des actions réunissant plusieurs associations (...)

Actions du MAP

5 articles.

Et si on foutait un peu la paix à la nature ?

Et si on foutait un peu la paix à la nature ?

2 juillet 2020 par Véronique Hollander.
Partagez sur vos réseaux

A Arlon, ce sont 220 hectares de nature, dont 46 hectares de zones humides qui pourraient être transformées en golf. 220 hectares, soit un peu plus de 300 terrains de footballs. J’ai envie de plagier Nabila et de dire : « Non mais, allô quoi !? »

L’Observatoire de l’Environnement à Arlon a mené un travail exemplaire de contre-étude de la notice d’incidence environnementale du projet de Golf. Outre que, nous nous trouvons en début de déconfinement progressif, que les documents ne sont consultables qu’à la commune et sur rendez-vous, que le temps imparti pour la consultation des documents est largement inférieure au temps utile à une simple lecture de tous les documents (séance de lecture de maximum 50 minutes par personne, une à la fois, pour 18 enquêtes en cours), que la plupart des notes ne sont pas écrites pour des néophytes (un citoyen qui n’est pas ingénieur agronome ou qui ne possède pas un master en environnement peut se brosser pour comprendre quelque chose, hormis la feuille de garde) ; l’association a dû mobiliser toutes ses compétences environnementales pour vérifier certaines données, comme les calculs hydrologiques, les impacts sur la biodiversité remarquable du site, les vérifications liées à l’entomofaune… des heures de boulot, jour et nuit, dans un délai de 15 jours, temps de rédaction de la réponse comprise. Est-ce raisonnable de demander cela aux citoyens ?

L’Observatoire de l’Environnement est une équipe composée uniquement de bénévoles qui a des compétences et des connaissances relatives à l’étude de l’environnement que la plupart des citoyens n’ont pas. Ils ont pu mettre en exergue une bonne partie des manquements. Mais qu’en est-il des citoyens lambda, dont la formation de base n’est pas l’environnement mais qui souhaitent tout de même s’investir pour protéger l’environnement en s’intéressant aux projets soumis à enquête ? Si la convention d’Aarhus et les enquêtes publiques ont un devoir d’information, elles n’ont, de toute évidence pas de devoir de vulgarisation. De quelle sorte de participation citoyenne s’agit-il donc ?

La pression pour l’Observatoire de l’Environnement à Arlon est impressionnante, après le Golf, dont la procédure n’est pas finie, ce ne sont pas moins de 18 projets en cours d’enquête publique, dont seulement 7 font l’objet d’une information sur le site internet de la commune.

Alors que la Wallonie déploie un plan d’envergure pour la plantation de haies et d’arbres, qu’elle rédige sa stratégie de préservation de la biodiversité, qu’elle devrait budgétiser une étude de réseau écologique de la région pour réussir son ambition de protection et de restauration de la nature, que la mise à jour de quelques fiches de l’état de l’environnement wallon montre une poursuite du déclin des espèces et des habitats, dans certaines villes la frénésie est à l’artificialisation.

Alors que la Ville d’Arlon, dans son plan stratégique transversal est non seulement attentive à la participation, en mettant en avant l’enquête de l’Union des Villes et des Communes de 2017 indiquant que plus d’un citoyen sur 4 souhaitent participer davantage à la vie locale (page 9), qu’elle a également pour objectif de s’engager dans la transition écologique et énergétique (p 22) et donc, je cite, de favoriser, protéger et valoriser la biodiversité et aussi d’évaluer les projets publics par rapport à leur impact sur l’environnement, que même dans l’objectif de ville culturelle elle n’inscrit pas le projet de Golf… je ne veux pas croire qu’elle choisisse, en toute connaissance de cause d’ « édifier un golf en détruisant 46 hectares de zones humides riches en biodiversité et des hectares de landes sèches ; puiser de manière déguisée dans un ruisseau à chabot, qui permet la survie de milieux rares dont la restauration a été financée par les subsides publics européens au sein du camp militaire de Lagland, pour arroser  » les pelouses du golf.

Dans l’objectif 7 de son Plan Stratégique Transversal, la Ville d’Arlon propose de mettre en place un budget participatif pour promouvoir la participation citoyenne. Pourquoi ne pas utiliser ce très bon outil pour travailler avec les citoyens et les associations locales aux critères d’acceptation d’un projet d’aménagement sur le territoire qui allie réellement les enjeux environnementaux, sociaux et économiques ? Et pourquoi ne pas remettre, dans chaque commune, le vivant au cœur du projet de Ville en développant un rapport anti-utilitariste à la nature.

Et pourquoi ne pas demander dans les études d’incidences ou les notices d’incidences environnementales de présenter le coût et la durée de réversibilité du projet, pour aider les citoyens et les autorités à mesurer de façon simple et directe l’impact d’un projet sur l’environnement ?

Avec l’Observatoire de l’Environnement d’Arlon, nous serons attentifs à la suite qui sera donnée à ce projet. Lien vers la réponse à l’enquête publique de l’Observatoire de l’Environnement : https://obse.be/wp-content/uploads/2020/06/D2020-06-08-R%C3%A9ponse-ObsE.pdf Lien vers l’article de Natagora pour les aspects nature du projet : https://www.natagora.be/news/golf-darlon-climat-et-biodiversite-sacrifies



Rejoignez nous sur :
La ferme accueillante chèvrerie du Moulin du Wez

+
La ferme accueillante l’Ortie-Culture

+
La ferme-école de Bierleux-Haut

Formation à l’autonomie alimentaire et médicinale au sein d’une petite ferme de polyculture-élevage

+
La ferme accueillante du Pré aux Chênes

Le métier de paysan boulanger

+
La Ferme-école Arc en Ciel

Mettre ses mains dans la terre pour découvrir des savoirs et savoir-faire paysans à la Ferme Arc en Ciel, ferme école du MAP-EPI depuis 2012.

+
La Ferme-école Larock

Formation d’initiation en biodynamie à la ferme-école Larock

+
Un été et 100 Petites Foires en Wallonie et Bruxelles !

A vos agendas ! Cet été : COVID 19 et Agriculture Paysanne ?

+
FORMATION - Le SPG - Système Participatif de Garantie

Bien plus que simplement un outil de commercialisation, un acte politique, un acte de résistance...

+
25 juillet 13 août 22 août 22 août 22 août 29 août 12 septembre 13 septembre 19 septembre 7 octobre 8 octobre 9 octobre 10 octobre 11 octobre
100 P’TITES FOIRES PAYSANNES

Lancement ce samedi 25 juillet à la Ferme du Moulin du Wez

+
FORMATION - PLACES RESTANTES À LA FERME-ÉCOLE LAROCK

MODULE PERFECTIONNEMENT EN BIODYNAMIE

+
'REVUE DE PRESSE' sur la carte